Art Floral Japonais

kokedama

Les arts floraux japonais sont très connus de part le monde ; on connait par exemple le fameux bonsaï, cet arbre miniature cultivé en pot dont les formes évoquent celles des arbres que l’on trouve dans la nature, ou l’ikebana, art traditionnel japonais cherchant à faire ‘vivre les fleurs’ grâce à la composition florale.

L’art floral japonais cherche à construire un arrangement floral harmonieux, linéaire où les couleurs et les rythmes s’accordent dans une vision apaisée et esthétique.

L’art floral japonais cherche à valoriser aussi bien la fleur que sa tige, ses feuilles ainsi que son pot, et sa structure est centrée sur trois axes spirituels principaux, la terre, le ciel et l’humanité.

kokedama
lefigaro.fr

Le Kokedama

Un nouvel art floral japonais c’est développé ces 30 dernières années, le kokedama. Il marie plusieurs techniques ancestrales japonaises, notamment le bonsaï, le kusamono et le nearai.

Kokedama se traduit en français par « boule de mousse » ou « sphère de mousse ».

Concrètement, il s’agit d’une boule de mousse sur laquelle pousse la plante, remplaçant ainsi le pot traditionnel. Le Kokedama est une approche beaucoup plus naturelle, biologique et plus proche de la nature, il remplace les pots en plastique, ou en terre cuite et est cent pour cent végétal. La composition est ensuite posée sur un support plus au moins traditionnel ; certains préfèrent même suspendre ces structures au plafond grâce à des fils soutenant la boule de mousse.

kokedama
lefigaro.fr

La mode du kokedama est devenue tellement populaire dans son pays d’origine que certains fleuristes ne se consacrent plus qu’exclusivement à cet art ! La mode des boules de mousse s’est également répandue dans nos régions ces dernières années et notamment en France il y a cinq ans, et procure aux intérieurs et aux jardins un aspect plus zen et très naturel.

Comment réaliser cet art floral japonais?

L’art du kokédama n’est pas réservé qu’aux fleuristes, jardiniers aguerris ou toutes personnes férus d’arts florales japonais ! Il est l’occasion de libérer vos sens créatifs et de réaliser de belles petites œuvres d’arts que vous pourrez accrocher ou exposer dans votre maison ou dans votre jardin.

Le kokédama doit présenter une structure épurée à la forme sphérique pour exacerbée l’esprit apaisé, zen et naturel de la plante ou des plantes utilisées.

La mousse est un autre élément nécessaire à la composition de cet art floral japonais, et doit être de forme ronde, comme une grosse boule, dans laquelle les racines de la plante seront plantées.

  • Le choix des végétaux est large et s’accommode donc avec tous les goûts. Il est préférable, cependant, de choisir des petites plantes d’intérieurs qui supporteront l’humidité au niveau de leurs racines. Les plantes de types cactées, grasses ou ayant besoins d’un substrat drainant seront donc à proscrire. Choisissez une plante résistante et peu exigeante telle que une petite plante tropicale d’intérieur, ou bien de types fougère, asparagus, ficus ou fittonias etc. Il est également possible d’utiliser des fleurs pour faire votre Kokedama, mais il est recommandé de ne pas les utiliser lorsqu’elles sont en floraison. Enfin, selon les goûts vous pourrez utiliser une ou plusieurs plantes sur une seule boule de mousse.
  • La mousse est le matériau au cœur de cet art floral japonais. Vous pouvez simplement acheter la mousse nécessaire à votre composition dans un magasin de jardinerie, attention la mousse doit être vivante et non synthétique ! Il est également possible de recueillir de la mousse dans la nature, mais faites attention de ne pas dépouiller les arbres de toute leur mousse car elle joue un rôle important dans l’écosystème naturel de la forêt. Choisissez une mousse bien épaisse et pensez à la nettoyer, surtout si vous l’avez récolté dans la nature, pour enlever les impuretés et les parasites qui pourraient s’y être logés.
  • Le substrat : il existe différentes techniques pour réaliser un Kokedama en fonction des plantes. Traditionnellement le substrat utilisé est fait à base d’argile noire, le ketoh et d’argile granuleuse de couleur brun rouge, l’akadama. Pour ceux d’entre vous ne voulant pas investir dans des matériaux spécialisés, vous pouvez réaliser votre substrat à partir de terreau et d’argile mélangés à parts égales. Encore une fois, vous pourrez trouver ces matériaux directement dans une jardinerie.
  • Le support doit être épuré, neutre et naturel. Vous pouvez placer votre kokedama sur une planche de bois, ou d’ardoise. Vous pouvez également ne pas utiliser de support et simplement suspendre votre kokedama, surtout si il est composé d’une plante retombante. Le principe est de donner un air apaisé et zen à votre espace.
kokedama
fleux

La création de votre kokedama

Il est possible de trouver du substrat pour réalisation de kokedama dans le commerce, déjà tout préparer pour une utilisation quasi immédiate.  En revanche, si vous vous sentez l’âme créative et que vous souhaitez réaliser votre substrat vous-même, il peut en ressortir une expérience ludique et enrichissante.

L’argile noir utilisée dans la fabrication traditionnelle est une argile très dur et il faut donc la laisser tremper au moins toute une nuit ou une journée dans de l’eau pour la ramollir. Si vous avez laissé l’argile trempée trop longtemps il vous suffit d’enlever l’excédant d’eau par la suite. Une fois l’argile ramollie, mélangez à proportions égales le reste des matériaux utilisés pour la fabrication du substrat. Pétrissez bien le tout délicatement jusqu’à ce que vous obteniez un mélange homogène et que vous puissiez former une boule collante et visqueuse qui se tienne. Humidifiez la mousse à coté.

Dépotez votre plante, nettoyez les racines délicatement pour enlever la terre. Une fois mises à nues, démêlez les. Si les racines sont grandes, vous pouvez les couper d’un tiers maximum pour votre kokedama.

Formez une sphère compacte au tour des racines en modelant le substrat préalablement préparé. Formez la boule de la grosseur que vous souhaitez qu’elle soit une fois le kokedama terminé. Pensez que une fois rajoutée, la mousse grossira également le volume de votre sphère.

Récupérez la mousse que vous avez humidifiée et essorez la au préalable. Placez la ensuite autour de la sphère de façon égale. Si besoins, recoupez ou taillez la mousse jusqu’à obtenir le résultat souhaité. Maintenez le tout avec du fil de nylon ou de fer. Une fois terminée, baignez votre boule dans le d’eau à température ambiante pendant 5 minutes environ, puis égouttez là correctement avant de la placer sur le support que vous souhaitez utiliser.

kokedama
deavita.fr

L’art floral japonais, quel entretien ?

Le kokedama requiert malgré tout un entretien régulier. Il faut d’abord choisir un endroit adapté pour la plante que vous avez choisi pour réaliser votre kokedama. En revanche faites attention, un emplacement directement au soleil pourra assécher votre plante et votre boule de mousse très rapidement. Choisissez au mieux un endroit ensoleillez mais sans soleil direct. En hiver, évitez de placer votre kokedama à coté d’un radiateur ou autre source de chaleur qui assècheront la mousse et l’argile. Evitez également les courants d’air qui lui seront néfastes.

L’arrosage de votre kokedama est très important pour garder la mousse humide. En règle général, trempez votre boule de mousse une fois par semaine dans de l’eau à température ambiante pendant une dizaine de minutes. Pendant les mois d’été passez les bains à deux ou trois par semaines pour éviter le dessèchement. Vous pouvez utiliser le poids de votre art floral japonais pour savoir si il a besoin d’eau ou non. Si il est lourd, il est certainement humide à l’intérieur, si il est léger, il a surement besoin d’eau.

Vous pouvez également pulvériser de l’eau sur la mousse tous les jours ou tous les deux jours pour la garder humide en plus des bains réguliers.

La durée de vie d’un kokedama dépend des plantes et de la taille de la boule. Il peut aller de 4 mois à près de un an. Si après plusieurs semaines les racines de votre kokédama sont à l’étroit, n’ayez craintes, il vous suffit de replanter votre plante !

Alors mettez vous à l’art floral japonais et créez votre propre kokedama !

sources: lefigaro.fr, homejardin.com 18h39.fr

Magnifiques Fleurs

Tags:

Related Posts

by
Camille Jacinthe est une auteur expérimentée écrivant sur les dons depuis 2016. Elle partage des histoires derrière des cartes postales et des cadeaux et elle inspire ses lecteurs à donner des cadeaux d'une manière spéciale. Que ce soit pour un collègue, un ami ou de la famille, vous trouverez toujours les meilleurs idées et astuces dans ses articles sur la façon la plus spéciale d’accueillir les personnes aimées.
Previous Post Next Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

0 shares