La fleur de blé, du bouquet à la décoration

fleur de blé

Le blé est un terme générique qui désigne plusieurs céréales appartenant au genre Triticum comme le blé dur ou encore le blé tendre que l’on connaît plus sous l’appellation de froment.

Mais si tout le monde connait et consomme du blé de bien des manières au quotidien (en farine, en semoule, dans le pain, dans les pâtes etc…), saviez-vous que cette céréale pouvait offrir bien d’autres possibilités et ce, indépendamment de ses qualités nutritives ? En effet, vous pourrez par exemple intégrer la fleur de blé séchée dans des bouquets que vous offrirez ou que vous utiliserez en élément décoratif de votre intérieur.

Dans cet article, nous allons faire en sorte de mieux connaître le blé en évoquant tout d’abord l’histoire de cette céréale ô combien importante pour notre alimentation et pour l’agriculture en général. Puis, nous parlerons successivement des différentes espèces de blé et de la manière de cultiver cette céréale. Enfin, nous verrons ce qu’il est possible de faire avec la fleur de blé et notamment quand elle est utilisée pour de la décoration ou lorsqu’elle entre dans la composition de bouquets de fleurs rustiques.

Une brève histoire du blé

Le terme blé vient du mot blād qui signifie « produit de la terre » dans le dialecte du bas francique alors que son nom scientifique Triticum, qui est le genre auquel appartient le blé, provient lui du latin tritus, un mot désignant l’action de broyer ou de battre le blé.

Le blé a été découvert en Mésopotamie et autour des vallées du Tigre et de l’Euphrate (vers les actuels Moyen-Orient et Proche-Orient), à l’époque du Néolithique, période de l’humanité marquée notamment par des changements sociétaux importants qui firent que les populations se mirent à se sédentariser. En effet, c’est pendant cette ère que l’agriculture et l’élevage se développèrent massivement et c’est tout naturellement que la culture du blé s’imposa car elle était plus facile que la culture du riz ou celle du maïs.

D’abord consommé cru puis grillé, le blé joua un rôle important dans l’amélioration de la nutrition des populations et ceci fut encore plus vrai lorsque ces dernières commencèrent à le cuire sous formes de galettes ou encore de bouillies.

Le blé fut aussi fondamental parce que la plupart des expérimentations agricoles se firent sur lui ce qui eut pour conséquence de tendre vers un perfectionnement des techniques de culture qui devinrent de plus en plus sophistiquées.

Progressivement au fil des siècles, et avec des progrès constants en matière de techniques de production, la culture du blé ne se limita plus à l’Europe et au bassin méditerranéen et c’est ainsi qu’elle se généralisa avec un essor notable durant le XXème siècle, période pendant laquelle la mécanisation et l’industrialisation permirent plus de rendement.

De nos jours, cette céréale est présente partout avec une production mondiale annuelle de près de 750 millions de tonnes et c’est la Chine qui en est le premier producteur.

Avec le maïs et le riz, le blé est la troisième grande céréale et c’est celle qui est la plus consommée au monde avec le riz. Par ailleurs, s’il est consommé de bien des manières (grains, boulgours, flocons etc…), le blé est surtout le plus souvent transformé et notamment avec le blé tendre qui sert à faire de la farine qui est un ingrédient qui est utilisé dans une myriade d’aliments et plus particulièrement en boulangerie et en pâtisserie.

  • Les différentes espèces de blé

Le blé, qui fait partie du genre Triticum, est une plante herbacée annuelle qui appartient à la famille des poacées. Les deux principaux types de blé à grains nus sont le blé dur et le blé tendre que l’on va retrouver en de multiples déclinaisons avec des centaines de variétés existantes. Ce sont ces blés qui entrent le plus dans la composition de nombreux produits alimentaires de notre quotidien.

  • Le blé dur

Le blé dur (Triticum turgidum subsp. durum) est le blé que l’on utilise notamment pour produire de la semoule et des pâtes.

  • Le blé tendre

Le blé tendre (Triticum aestivum), bien plus connu sous le nom de froment, est le blé qui est quant à lui utilisé pour obtenir des farines panifiables c’est-à-dire pour faire du pain.

  • Les autres variétés de blé

Parmi les autres variétés existantes de blé, nous citerons des blés à grains vêtus dont les plus connus sont l’épeautre (Triticum spelta), l’engrain ou petit épeautre (Triticum monococcum) ou encore les amidonniers (Triticum turgidum subsp. dicoccon, épeautre de Tartarie) ou le blé Poulard (Triticum turgidum L. subsp. turgidum). Il faut savoir que si certaines espèces n’étaient quasiment plus cultivées ces dernières décennies, un net regain d’intérêt pour ces types de blés se fait ressentir de nos jours avec notamment le développement des connaissances sur le gluten et sur les effets qu’il peut produire chez certains individus intolérants.

Par ailleurs, ces blés rustiques semblent plus adaptés à une agriculture biologique et ils pourraient de ce fait constituer plus qu’une alternative sérieuse à l’avenir même s’il faut noter que des variétés comme le petit épeautre ont un faible rendement.

fleur de blé

La culture du blé

Vous vous dites probablement que faire pousser du blé dans son jardin semble être quelque chose de cocasse car il est vrai que cela n’est pas encore très courant. En outre, vous n’êtes peut-être pas intéressé par la possibilité de moudre vos grains à l’issue de votre moisson pour faire de la farine complète et cela peut se comprendre.

Pour autant, sachez qu’au-delà de la consommation alimentaire de blé, vous pourrez conserver les épis et les fleurs de blé afin de confectionner des décorations originales et du plus bel effet comme nous allons le voir plus loin dans cet article. Et en cela, il se pourrait bien que cette possibilité fasse naître en vous un nouvel intérêt pour le blé.

De plus, cette volonté de faire pousser du blé est dans l’air du temps car de plus en plus de personnes, s’intéressant à l’autosubsistance mais pas uniquement, souhaitent avoir dans leur jardin plus qu’un simple potager pour produire leurs propres fruits et légumes. Ainsi, il n’est plus rare de voir des individus qui vont encore plus loin dans cette approche en ayant également leur poulailler mais aussi, et c’est tout aussi naturel, des céréales comme le blé. Dès lors, cette volonté s’inscrit dans une démarche écologique et durable avec une pratique qui à terme devrait connaître un nombre croissant d’adeptes.

Plutôt simple de culture et très résistant au froid, le blé pourra être cultivé quasiment partout, à l’exception toutefois des zones montagneuses et ce, même au fond de votre jardin si vous disposez de suffisamment de place et si vous faites en sorte qu’il n’y ait pas de mauvaises herbes à ses côtés. De plus, il vous faudra être attentif à sa protection car le blé est sujet à des maladies, comme la carie du grain, ou à des attaques d’oiseaux et de rongeurs.

Il est de notoriété publique que les variétés dites d’hiver sont celles qui ont les meilleurs rendements, et c’est le cas des blés durs et tendres nous vous avons parlé précédemment, et dans ce cadre, nous allons évoquer ici la culture du blé tendre car c’est avec lui que vous pourrez envisager de faire éventuellement de la farine qui pourra servir à préparer du pain ou encore des pâtes à pizzas.
Dès lors, voici la manière de s’y prendre pour cultiver du blé. En premier lieu, il faut savoir que le blé se sème indifféremment au printemps ou en automne dans un sol amendé, de préférence neutre ou calcaire, et à un emplacement ensoleillé. Le semis est d’ailleurs la seule méthode pour faire pousser du blé.

Pour ce faire, il faudra idéalement semer vos graines de blé à 2 cm de profondeur et en les espaçant de 3 cm. Par ailleurs, comptez une petite dizaine de centimètres entre chaque ligne pour que vos semis disposent d’assez de place pour se développer puis arroser copieusement le tout. En tout, vous devriez obtenir une centaine de plants par m².

Ensuite, vous pourrez admirer les étapes successives du développement de votre blé tendre. Cela passera par la vernalisation, qui est la phase hivernale pendant laquelle le blé apprend à s’adapter à la rigueur de cette saison et lors de laquelle les grains germent et les racines se forment. Puis, au printemps, se développera une tige secondaire, que l’on appelle une talle. Durant cette phase de tallage, vous verrez la transformation de votre blé en une sorte de touffe qui précédera la montaison, étape pendant laquelle le blé grandira jusqu’à atteindre environ 1 mètre. Par la suite, vous apercevrez, lors de l’épiaison, la formation du début d’un épi et quelques temps plus tard, la floraison apportera son lot de fleurs qui produiront, une fois fécondées, des grains qui arriveront à maturité à la fin du mois de juillet. C’est cette étape finale qui marquera le moment de la moisson.

fleur de blé

Que faire avec la fleur de blé ?

Si le blé a comme débouché principal la consommation humaine, l’alimentation animale mais également l’industrie, car il est utilisé en bottes de paille ou encore dans la composition de nombreux produits dont certains carburants comme le bioéthanol, ce qui nous intéresse avant tout ici est la possibilité d’utiliser la fleur de blé pour de la décoration et pour confectionner des bouquets avec des blés.
Des compositions très tendance de fleurs séchées aux bouquets rustiques de mariage en passant par les bottes de blé naturel séché pour décorer votre intérieur, vous trouverez mille et une manière d’utiliser des fleurs de blé.

En effet, il n’est plus rare de voir des décorations murales et des décorations de table à base de blé ainsi que des bouquets mêlant des fleurs et des blés. Et les plus imaginatifs d’entre vous trouveront nécessairement bien d’autres choses idées d’utilisation à n’en point douter.

Quelque part, ce retour du blé en tant qu’ornement et élément de décoration est somme toute logique car il est depuis longtemps offert comme porte-bonheur. D’ailleurs, il y a même une tradition ancestrale, qui perdure dans les campagnes notamment mais qui s’installe progressivement partout, et qui veut que l’on cueille, pour soi-même ou pour offrir, 7 épis de blé le 24 juin pour la Saint-Jean et ce, pour avoir du bonheur et de la prospérité pendant toute l’année. Pour ce faire, ces 7 épis doivent être confectionnés le jour de la cueillette en un petit bouquet qu’il faudra suspendre au-dessus d’une porte ou d’une cheminée. Par ailleurs, cette légende des 7 épis connaît quelques variantes avec certaines personnes qui cueillent ces 7 épis le 07 juillet à 07 heures du matin ou d’autres encore qui récoltent 12 épis symbolisant les 12 mois de l’année.

Agréable pour les yeux, durable car séché, naturel, symbole de bonheur et de prospérité, le blé a de nombreux atouts qui le rendent de plus en plus attractif. De plus, il existe de très multiples variétés qui font que vous ne serez pas limité à un bouquet de blé blond par exemple. En effet, vous pourrez avoir le choix parmi plusieurs couleurs, comme avec le blé vert par exemple, qui est sa couleur naturelle et brute, ou vous pourrez encore opter pour des blés colorés artificiellement. Par ailleurs, vous aurez aussi la possibilité de faire le choix d’autres céréales, comme l’orge, ou d’imaginer une association avec de la lavande pour un résultat tout aussi original et séduisant.

Le bouquet de blé porte-bonheur

En plus d’être une céréale fondamentale pour l’être humain, le blé présente des caractéristiques telles qu’il serait dommage de limiter son utilisation à des fins seulement alimentaires. Ainsi, et comme vous avez pu le lire dans cet article, nombreuses sont les possibilités offertes aujourd’hui par le blé et notamment lorsqu’il s’agit de bouquets charmants et authentiques et de décorations originales, naturelles et tendances.

Alors, que vous succombiez à un bouquet de fleurs avec des blés, que vous souhaitiez décorer votre habitation avec des fleurs de blé ou que vous utilisiez les épis de blé en tant que porte-bonheur, il y a fort à parier que cette étonnante céréale aux nombreux visages fera dorénavant partie de vos idées cadeaux et déco.

Sources: deco.fr, le-comptoir-malin.com, jardinage.ooreka.fr, jardinage.lemonde.fr, mon-bio-jardin.com, tiloux.org

Tags:

Related Posts

by
Camille Jacinthe est une auteur expérimentée écrivant sur les dons depuis 2016. Elle partage des histoires derrière des cartes postales et des cadeaux et elle inspire ses lecteurs à donner des cadeaux d'une manière spéciale. Que ce soit pour un collègue, un ami ou de la famille, vous trouverez toujours les meilleurs idées et astuces dans ses articles sur la façon la plus spéciale d’accueillir les personnes aimées.
Previous Post Next Post
0 shares