Les Plantes Carnivores

plantes carnivores

Qui d’entre nous n’est pas fasciné par les plantes carnivores ? Symbiose entre le végétale et l’animal, la plante carnivore à depuis toujours nourrit l’imaginaire de l’Homme, dès histoires les plus cauchemardesques aux aventures les plus colorées, la plante carnivore ne déçoit pas les férus d’aventures fantastiques !

Il est même possible aujourd’hui d’avoir sa propre plante carnivore et de la cultiver chez vous !

Plantes Carnivores
treehugger.com

Les plantes carnivores, qu’est ce que c’est ?

On appelle plante carnivore, toute plante capable d’attirer, de capturer et de digérer des proies animales, le plus souvent des insectes et petits invertébrés, pour subvenir, partiellement à ses propres besoins nutritionnels.

Les plantes carnivores se trouvent majoritairement dans les zones tropicales et évoluent dans les sols humides qui sont pauvres en phosphores et en azote, et riche en matières organiques, tels que les tourbières ou les marais. On récence plus de 700 espèces différentes de plantes carnivores, et de nouvelles descriptions sont faites chaque année.  Si les plantes carnivores se nourrissent majoritairement d’insectes, le terme « plante insectivore » utilisé parfois n’est pas pour autant correct.

En effet, certaines ne se nourrissent absolument pas d’insectes et même celles qui s’en nourrissent majoritairement peuvent également capturer d’autres spécimens tels que les arachnides, des invertébrés comme des limaces par exemple, et même des petits animaux vertébrés! Pour les plus gros spécimens de plantes carnivores on retrouve même parfois dans leurs pièges des grenouilles, lézards et même des petits mammifères tels que des souris !!

Les plantes carnivores aux pièges redoutables :

Les fleurs carnivores sont ingénieuses !

Les plantes carnivores attrapent leurs proies grâces à des pièges. Ces pièges sont des feuilles, comme on l’entend au sens traditionnel d’une plante, qui ont été modifiées à travers l’évolution. Ces ‘feuilles-pièges’ sont toutes aussi diverses morphologiquement et fonctionnellement qu’il y a de plantes carnivores !

A travers toutes ces formes et fonctions, les plantes carnivores ont développé deux types de mode de captures : le mode actif ou le mode passif.

Un piège actif réfère à la mobilité de la plante carnivore. En effet, certaines plantes carnivores sont connues pour leur rapidité, telle que l’urticulaire qui aspire ses proies à la surface de l’eau en une milliseconde. Un piège actif désigne alors le mouvement qu’exerce la plante carnivore pour capturer sa proie.

plantes carnivores
localist.co.nz

Il existe différent types de pièges actifs tels que, les pièges à mâchoires, utilisés par l’attrape-mouche ou dionée, le piège à mucilage, qui est l’utilisation de gouttes collantes piégeant les insectes autour desquels les feuilles s’enroulent (si les insectes faisaient des cauchemars, cette plante en ferait certainement partie), c’est le cas de la droséra par exemple, et l’aspiration, la proie est aspirée par des outres comme pour l’urticulaire.

Un piège passif, au contraire, réfère à l’immobilité de la plante carnivore. Ici aussi les plantes carnivores regorgent d’ingéniosité pour capturer leurs proies. On trouve des plantes munies d’un seul piège en leur centre qui noient leur victime dans une multitude de feuilles accolées, c’est le cas du catopsis par exemple.

On retrouve aussi le piège à glue dans les modes passifs, mais sans mouvement cette fois, la grassette utilise ce mode de capture par exemple. Les feuilles modifiées en urnes ou les pièges à nasses font également parties des modes passifs.

plantes carnivores
carnivorousplantsshop.com

Les plantes carnivores dans l’imaginaire des Hommes

Les plantes carnivores ont captivé et émoustillé l’imaginaire des Hommes depuis plusieurs siècles ! Les plantes carnivores alimentent les histoires cauchemardesques de plantes monstrueuses capturant tous, animaux, hommes, femmes et enfants et avalant tous dans des scènes de terreurs tentaculaires ! Si toutes ces histoires sortent au cinéma dans des films souvent célèbres, on a rarement peur en se baladant en forêt de se faire attaquer par une plante géante à soiffé de sang humain.

Et pourtant, il existe dans le folklore malgache, une histoire d’arbre anthropophage,  un arbre mangeur d’homme… C’est dans les récits d’un explorateur allemand, Carl Liche, au 17ème siècle, le South Australian Register en 1881, que l’explorateur décrit sa rencontre avec une plante carnivore anthropophage. L’histoire raconte que cet explorateur accompagné d’un ami, se serait fait guidé à travers la jungle de Madagascar par les membres d’une tribu malgache, les troglodytes, ou « Mkodo » en malgache, jusqu’à une plante carnivore de plus de deux mètres de hauts.

En forme d’ananas, cette plante possédait de longues feuilles couvertes d’épines et de crochés qui entouraient une cuvette remplie d’un liquide visqueux et était parée de longues tentacules continuellement en mouvement. Le récit raconte que Carl Liche et son ami avaient été amené jusqu’à cette plante géante par les Mkodo pour assister à un sacrifice humain. En effet, Carl raconte que la tribu avait amené une femme que les membres menaçaient de leurs lances et qui fut forcée de monter sur le tronc pour aller boire une gorgée du liquide mielleux au centre de la plante. A peine la femme eu touché la plante, que les tentacules se mirent en mouvement et s’enroulèrent autour de ses jambes, de ses bras et de son cou !!

plantes carnivores
npr.org

La victime inerte fut portée par les tentacules de la plante carnivore jusqu’à ses feuilles hérissées d’épines et de crochés. Celles-ci se refermèrent ensuite sur la jeune femme en un mouvement et l’engloutirent. Une fois la femme mangée par la plante carnivore, Liche décrit que les membres de la tribu s’abreuvèrent chacun leur tour du liquide visqueux produit par la plante carnivore.

Le récit de Liche serait bien évidemment faux et aurait eu pour but de dépeindre les membres des tribus indigènes de Madagascar comme des hommes sauvages, sans meurs, ni conscience. De plus, l’existence d’une plante carnivore de cette taille est, d’un point de vue botanique, peu probable car la demande en énergie provoquée par les mouvements de la plante dépasseraient l’apport nutritionnel que son régime alimentaire lui apporterait.

Néanmoins, des rumeurs circulent encore, alors si vous partez en voyage à Madagascar ou allez vous balader dans la forêt, ouvrez l’œil !!

L’entretien de votre plante carnivore

Les plantes carnivores, comme vous le savez maintenant, ne sont pas comme les autres plantes qui peuvent orner votre jardin ou votre intérieur. Les plantes carnivores sont des organismes fragiles et il est important de respecter leur équilibre.

Dans un premier temps, pensez à rempoter votre plante carnivore après l’achat ! En effet, les pots dans lesquels les plantes carnivores sont vendues sont en général trop petits pour une culture à long terme. Cependant,  faites cela avec délicatesse, les plantes carnivores ont un équilibre délicat qu’il faut maintenir au plus possible. Les racines sont fragiles et cassantes, faites extrêmement attention à ne pas les endommager et si le substrat, qui permet la fixation des racines de votre plante carnivore, s’est décomposé, pensez à en enlever le plus possible des racines avant de rempoter votre plante carnivore dans son nouveau pot.

En ce qui concerne le pot, pensez à prendre une taille généreuse, en effet, plus le pot sera grand plus l’entretiens de votre plante carnivore sera facile. Un pot de grande taille permettra aux racines de se développer facilement et permettra aussi à votre plante d’absorber les changements de température avec plus de souplesse. De plus, vous n’aurez pas à changer de pot une deuxième fois, ce qui pourrait mettre la santé de votre plante carnivore en péril.

planters carnivores
carnivorousplantsshop.com

Prêtez une attention particulière au type de sol dans lequel vous allez replanter votre pante carnivore. Le terreau pour plantes d’intérieur n’est pas adéquat, car trop riche, pour le développement de ces plantes qui vivent en milieux naturels dans des endroits très pauvres comme les tourbières. Vous pouvez acquérir un substrat pour plante carnivore qui sera composé de tourbe et de sable non calcaire.

L’arrosage de votre plante carnivore est primordial ! N’arrosez pas votre plante carnivore avec de l’eau du robinet !! Trop riche en minéraux, calcaire et produits chimiques de traitement des eaux, votre plante carnivore ne survivra pas à ce régime. Il va falloir la chouchouter, et lui apporter de l’eau déminéralisée que l’on trouve en magasin par exemple, ou bien vous pouvez opter pour l’eau de pluie !

Bien moins couteuse et très abondante dans nos régions, récupérez l’eau de pluie grâce à un bac et gardez la à l’abris de la lumière et de la chaleur pour qu’elle se conserve plus longtemps. Evitez les carafes filtrantes pour eau du robinet, elles ne filtrent que partiellement et seront néfastes pour votre plante carnivore.

Enfin, placez votre plante carnivore à l’intérieur ou à l’extérieur dans un endroit clair et lumineux mais sans soleil direct. Arrosez la souvent, votre plante carnivore à un besoin en eau important ! Si possible, il lui faut un endroit à fort taux d’humidité sans qu’elle soit vaporisée d’eau, car cela pourrait endommager ses substances digestives.

Les plantes carnivores sont des végétaux fascinants qui habitent l’imaginaire de l’Homme depuis des siècles et qui peuvent à présent être cultivés chez soit en intérieur ou en extérieur ! Pourquoi ne pas offrir une fleur carnivore à ceux qui vous sont chers pour un cadeau on ne peut plus original ?!

source: pourlascience.fr, maxisciences.com, paranormal-encyclopedie.com, infocarnivores.com

Étiquettes : ,

Posts liés

par
Camille Jacinthe est une auteur expérimentée écrivant sur les dons depuis 2016. Elle partage des histoires derrière des cartes postales et des cadeaux et elle inspire ses lecteurs à donner des cadeaux d'une manière spéciale. Que ce soit pour un collègue, un ami ou de la famille, vous trouverez toujours les meilleurs idées et astuces dans ses articles sur la façon la plus spéciale d’accueillir les personnes aimées.
Post précédent Post précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 partage